La révision de la loi sur la chasse prévoit que les animaux protégés puissent être abattus avant d’avoir causé un quelconque dommage, et ceci au sein même des réserves de faune. Au lieu d’instaurer un cadre plus pragmatique pour la gestion du loup, la nouvelle loi affaiblit le dispositif de protection des espèces existant. En fait, la révision implique plus de bureaucratie et moins de protection des espèces. Pour cette raison, le PS soutient la campagne pour le NON à la loi d'abattage.

Plus de détails iciet .

09. sep 2020